En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Sorties culturelles

Sorties culturelles :

Par CELINE ROLDAN, publié le vendredi 30 avril 2010 13:58 - Mis à jour le vendredi 30 mars 2018 11:26

Présentation technique des projecteurs du spectacle "Grand Large"à travers une maquette

 

Le projet d'avenir "l'esprit d'aventure" s'est concrétisé aujourd'hui à travers l'étude de la maquette du spectacle "grand large" (spectacle vu à Ramonville le 11 novembre) et du fonctionnement des projecteurs, des commandes programmées de la lumière.

 Grâce à M. Yves-Marie Corfa, responsable des lumières de la troupe "Carré blanc", les deux classes de 3ème Découverte professionnelle ont bénéficié d'une approche technique d'un métier lié à l'éclairage : cheminement technique du jeu d'orgue à la maquette. Chacun des élèves a réalisé sa propre scène de lumière : lever ou coucher de soleil, atmosphère inquiétante ou au contraire pleine d'innocence...

"L'esprit d'aventure", projet d'avenir élaboré par Mme Julien, professeur de module et par Mme Dhallu, chorégraphe de la cie "Carré blanc" s'attache à :

- faire découvrir à travers la participation à des spectacles d'art contemporain (danse, cirque..), la visite technique de lieux de spectacle (Halle aux grains, Circa, théâtre de Ramonville...) différents métiers selon une approche artistique, technique et administrative.

- impliquer les élèves dans l'aventure d'un projet entier puisque ceux-ci, une fois initiés, devront créer, sous l'égide de Mme Dhallu, pour la fin de l'année un spectacle de danse qui sera représenté à la Halle aux grains de Samatan...

A suivre...

Visite de l'Usine à Tournefeuille, puis spectacle de danse contemporaine "grand large".

Jeudi 11 novembre, les élèves de 3DP6, dans le cadre de la découverte professionnelle et d'un projet artistique avec la chorégraphe, Michèle Dhallu, de la compagnie Carré blanc, ont pu découvrir à l'Usine divers métiers relatifs au spectacle (éclairagiste, costumière, menuisier, concepteur de décors...) ainsi que le spectacle de danse contemporaine "Grand large"

Grand large

 
 

Visite de l'exposition "Dignité, droits humains et pauvreté" avec la classe de 3DP2.Vendredi 20 mai 2011

Dans le prolongement de leur étude en éducation civique et en histoire sur les inégalités dans le monde (Inde, Egypte, Rome), les élèves de 3DP2 se sont rendus avec leurs professeurs, Mme Hourné, Mme Roldan et M. Fores, à la médiathèque de Samatan pour voir l'exposition d'Amnesty International et plus particulièrement les photos de M. Jean-François Joly avec lequel les élèves ont pu discuter.

Affiche "Dignité" - voir le lien vers le site de l'exposition d'Amnesty International

 

Sortie pédagogique avec la classe de Terminale CAP Électrotechnique. Mercredi 18 mai 2011

Les élèves de Terminale CAP Electrotechnique, accompagnés de M. Devynck et M. Tuslane, sont allés à Toulouse pour une visite guidée de la centrale hydroélectrique de l'espace EDF Bazacle. Ils y découvrent les bassins, les turbines, les générateurs. Ce lieu permet aussi d'appréhender la biodiversité de part "une mise en avant unique de toutes les espèces de poissons migrateurs, une terrasse de 400 m2 surplombant le fleuve, des postes d’observations pour découvrir les oiseaux de la Garonne et surtout des animations pédagogiques qui souhaitent faire prendre conscience de la fragilité de ce milieu."

Vue générale de l'Espace EDF Bazacle - Photo : EDF/ Jean-Luc Petit 

Un peu plus tard dans la journée, les élèves se dirigent vers le Théâtre Garonne pour voir une représentation de "Press" (un solo de danse contemporaine de Pierre Rigal). Une rencontre a lieu entre les élèves, le danseur-chorégraphe ainsi que Frédric Stoll, concepteur et manipulateur de la presse sous laquelle danse Pierre Rigal et qui donne son titre au spectacle.

"Press" - Photo du site "Théâtre Garonne" (voir lien)

 

"Audition musicale intéractive" avec le pianiste Pascal Neveu. Vendredi 30 avril 2010

Ils étaient partis tout penauds les 3èmes Découverte Professionnelle quand on leur avait dit qu'ils allaient participer au lycée Le Garros à Auch à une "audition  intéractive" de musique au piano avec le musicien Pascal Neveu.

Alors, leur musique tout au long du trajet en car, ce fut inéluctablement leur couleur à eux : rap, rock, pop, electro...le volume sonore à fond dans les écouteurs...

C'est Pascal Neveu qui a donné le ton : un piano, des élèves volontaires, deux ou trois notes de musique sans solfège, pas de jeu sur la technique mais l'écoute d'une note et de toutes ses variations selon que l'on joue sur le rythme, les cordes, les marteaux, les étouffoirs, qu'on accompagne ces notes en se servant de la structure du piano comme instrument de percussion. Apprendre à écouter, à s'écouter jouer, à faire corps avec le piano...

Pascal Neveu, véritable musicien pédagogue, a le don de révéler à chacun ses possibilités musicales non exploitées, de  faire approcher du plaisir de la musique. Par delà les clivages socio-culturels et intergénérationnels, il sait parler à l'être humain et montrer à tous la puissance de l'instrument en laissant résonner les notes de musique, ou en les faisant vibrer pareilles à celles d'une guitare... sur de simples imrpovisations.

Visite de l'exposition "La maison écocitoyenne - devenez acteur de votre environnement" avec les 3DP. Jeudi 8 avril 2010

Se soucier de son environnement est un devoir, né du droit indéniable à un environnement de qualité, pour nous et pour les générations futures.
PASSER DE CITOYEN TÉMOIN À CITOYEN ACTEUR de la protection de son propre environnement, voici tout l’enjeu de l’écocitoyenneté présenté à travers cette exposition permanente « La maison écocitoyenne ».
Savoir, s’informer, se préoccuper, bénéficier, partager… sont des verbes actifs qui appartiennent au vocabulaire de l’écocitoyen.

En se promenant dans l’UNIVERS LUDIQUE ET FAMILIER D’UNE MAISON, les élèves découvrent une multitude d’astuces et d’informations pour apprendre à économiser eau et énergie, à mieux acheter et mieux consommer, à valoriser nos déchets… car chaque geste compte pour préserver notre environnement quotidien aujourd’hui et notre planète pour
demain. Reportages, dessins animés et brochures viennent l’enrichir.

Sortie culturelle à Toulouse pour les 2BAC PRO MEI/TU. 1 avril 2010

- Marathon des mots : lecture d'un passage du roman "Meurtre pour mémoire" de Didier Daeninckx

- Visite de l'exposition temporaire Arnold Schönberg au Musée des Abattoirs. 

"Réparties en différents genres, [ses oeuvres] évoluent en impressions, portraits, natures mortes, esquisses de scénographies et même en caricatures ou représentations de cartes à jouer. Bien loin d'une simple peinture d'amateur, cet ensemble visuel catalyse à lui seul, du symbolisme le plus tardif à l'abstraction pure, de l'expressionnisme à un figuralisme lyrique, les principaux courants picturaux de cette époque. Au centre de ce corpus, une très longue série d'autoportraits où la figure semble tantôt disparaître ou au contraire s'affirmer dans des couleurs violentes et contrastées. Ces Visions ou Regards ainsi que le compositeur les appelle, révèlent toutes, telles des projections d'états d'âme, le miroir psychique tourmenté et sensible de l'artiste.

Reconnue aujourd'hui comme une œuvre majeure, ces huiles, gouaches ou pastels font partie des joyaux de la peinture expressionniste. Ce phénomène rare, d'un créateur à la fois compositeur de génie et peintre, est d'autant plus singulier, qu'à la même époque, Arnold Schönberg fait la connaissance du peintre russe Vassily Kandinsky, l’un des pères de l'abstraction picturale, avec lequel il se lie d'amitié et entretient une longue correspondance." Source Musée des Abattoirs.

  

- Visite guidée du centre historique de Toulouse pour appréhender le style architectural classique, Renaissance, XVIIIè siècle : Capitole, hôtel de Nupces, hôtel d'Assezat...

Place du Capitole. L’hôtel des Capitouls (latin : caput =tête), ceux qui sont à la tête du pouvoir. Les Capitouls étaient au Moyen-Age de riches négociants pas forcément nobles. Riches, ils pouvaient être éligibles puis se faire ennoblir.

Architecture classique : XVIIIème siècle. Verticalité : 8 colonnes = 8 capitouls, pilastres. Fenêtres rectangulaires. 1er étage noble. Rez de chaussée avec travées de briques et de pierres. Présence de la pierre = signe de richesse car  la ville de Toulouse étant construite sur une terre argileuse, la brique était le support le plus accessible tandis que la pierre qu’il fallait extraire loin avait un coût de transport élévé… Quelques blasons mais sobriété des lignes.

Rue Saint Rome, existante depuis l’Antiquité romaine. Au Moyen-Age, déjà principale rue marchande, orientée vers le nord, vers Paris. On retrouve les arcades des anciennes boutiques marchandes avec sur la rue les étals et à l’arrière des boutiques les réserves.

 

Le grand incendie de 1463, qui détruisit les trois quarts de Toulouse (la partie centrale de la cité entre la Garonne et l'actuelle rue d'Alsace-Lorraine jusqu’à l'hôtel de ville). A partir de cette date, on interdit les encorbellements, on construisit en dur (briques, pierres pour les riches). Les sapeurs-pompiers s’associent aux tanneurs (qui travaillent avec l’eau), dès lors exemptés d’une partie de leurs impôts….

 

Sortie culturelle à Toulouse pour les 1 PRO MEI. 16 mars 2010

- Visite guidée de l'usine Tenesol

Opérateur global international de l’énergie solaire en forte croissance, Tenesol intervient pour le compte d’entreprises, de collectivités territoriales et de particuliers. Tenesol imagine, conçoit, fabrique, installe et assure la gestion de systèmes de production et de consommation d’énergie d’origine solaire. Acteur de référence de son secteur, filiale des groupes EDF et Total, Tenesol compte aujourd’hui plus de 1 000 salariés au sein de 20 filiales dont 2 sites de production de modules et composants, l’un en France (Toulouse), l’autre en Afrique du Sud (Le Cap).                                          
Source : www.tenesol.com/-Presentation-.html

 

La visite a permis de connaître l'histoire de cette entreprise, de voir le fonctionnement et l'assemblage d'un module (ou "panneau solaire") mais aussi, de visualiser tous les métiers nécessaires au bon fonctionnement d'une telle usine (du domaine technique, commercial et administratif).

- Visite de la Fondation Bemberg

L'hôtel d'Assézat accueille en particulier le musée de la Fondation Bemberg. En 1994, Georges Bemberg, riche argentin amateur d'art, prête à la municipalité toute une collection (tableaux, sculptures, meubles, livres) afin de la rendre accessible au public. Parmi les objets exposés, la peinture et le dessin occupent une place privilégiée.

www.fondation-bemberg.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

François Clouet (1515-1572) : Portrait de Charles IX

 

 

 

                                                                                                                    

 

 

 

 

 

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1
Catégories
  • activite peda